Albert, Bruno

Bruno Albert, attaché de défense, chevalier dans l’ordre national du mérite, a d’abord exercé des fonctions électives dans le sud Charente Maritime. Des liens spécifiques l’unissent à la Dordogne en général et à Périgueux en particulier puisqu’il a consacré son mémoire de sciences politiques au contrat de ville moyenne du chef-lieu de département, époque où il tissa des liens affectifs avec Yves Guéna, son maire. L’auteur, au style lyrique et chatoyant, a consacré trois romans historiques au monde de la vigne et du vin dans le bordelais, spécialement le Médoc.

Un Souper en médoc

Éditeur Féret

UN SOUPER EN MEDOC trace, entre le départ de Louis Philippe et l’arrivée de Napoléon III, le portrait océanique et viticole d’une microrégion d’Aquitaine qui s’apprête à régner en maître sur l’ensemble des vins du monde. Bruno Albert aime à souligner que, consultant une vaste documentation, il avait été spécialement interpellé par la relation des personnes au temps qui passe. « C’est la seule chose qui nous différencie de nos prédécesseurs, c’est le marqueur d’une société paysanne par ailleurs très ouverte au monde.

Le Conclave de Bordeaux

Éditeur Féret

L’auteur dépoussière les mythes environnants les conditions du classement de 1855. «  Les classements remontent au moins au règne de Louis XV, même Jefferson, le troisième président des Etats-Unis s’en est mêlé … Celui de 1855 a retenu les esprits parce qu’adossé à une grande exposition universelle. De sorte qu’il semble gravé dans le marbre. » Ce à quoi s’attache Bruno Albert, dans ce livre, est de montrer à quel point l’essor de la filière viti-vinicole est la caractéristique du sud-ouest face à la révolution industrielle.

La Cave Impériale

Éditeur Féret

Dans LA CAVE IMPERIALE, l’héroïne constante des trois ouvrages est littéralement embarquée par l’Impératrice Eugénie, dans un jeu d’influence diplomatique en dehors des sentiers battus de l’histoire officielle : « Elle constate la pacification de l’Algérie comme elle déplorera l’instabilité de l’Empire mexicain confié à la gouvernance malhabile du beau-frère de Sissi. Au crépuscule du second Empire français, la fine fleur de l’état, sous la houlette d’Eugénie elle-même, quitte Paris pour l’Egypte et ses pyramides, dévalant les Alpes suisses, Venise, le Bosphore et l’Istanbul des plus grands sultans. Or, le point commun entre tous les terroirs visités, c’est le partage entre chacun d’eux de cette même société de la vigne et du vin.

 

Les auteurs

  1. A B
  2. C D
  3. E F
  4. G H
  5. I J K
  6. L
  7. M
  8. O P Q R
  9. S T V W

À chaque page, un livre au hasard...